Dernière conférence du 1er semestre 2019

Le 06 juin 14h30, l’AEG recevra Philippe et Christelle Brissaud : les derniers résultats de la campagne de fouilles sur le site de Tell Dibgou à l’amphi B200.

Posted in Actualités, Conférences. Commentaires fermés sur Dernière conférence du 1er semestre 2019 »

Conférence du 24 novembre 2018

Christian CANNUYER, Professeur à la Faculté de Théologie catholique de Lille, Président de la Société Royale Belge d’Études Orientales, présente le 24 novembre à 14h30 dans la salle de conférences de la maison de l’archéologie les « Aspects méconnus de Seth, le plus ambivalent des dieux de l’Égypte ancienne ».

résumé : Seth est souvent présenté comme un dieu mauvais, meurtrier de son frère Osiris, ennemi juré de son neveu Horus, dieu de toutes les confusions. Cependant, sa personnalité est plus complexe. On peut même dire que c’est une des divinités les plus polyvalentes et les plus difficiles à décrypter du panthéon égyptien. L’énigmatique animal qui le représente participe de son étrangeté. Dieu de l’orage, issu du désert, protagoniste majeur du mythe politique des origines de la monarchie égyptienne, il fut aussi, au Moyen et au Nouvel Empire, l’associé privilégié du dieu Rê, pourfendant le serpent Apophis à la proue de la barque solaire, et le protecteur de la royauté ramesside. En certains endroits d’Egypte, sa nature positive a perduré jusqu’à une époque très tardive, alors qu’ailleurs, il était de plus en plus « diabolisé », jusqu’à devenir, à l’époque hellénistique, un démon maléfique, que l’antisémitisme naissant identifia au dieu des juifs. La conférence explorera, au fil des textes et de l’iconographie, ces diverses facettes parfois contradictoires d’un dieu pas comme les autres, peut-être l’une des créations les plus envoûtantes de l’imaginaire pharaonique.

Posted in Actualités, Conférences. Commentaires fermés sur Conférence du 24 novembre 2018 »

Conférence 6 octobre 2018

Posted in Archives, Conférences. Commentaires fermés sur Conférence 6 octobre 2018 »

Conférence 16 juin 2018

Amandine Marshall, Docteur en Egyptologie, Chercheur associé, MAFTO (Mission Archéologique Française de Thèbes-Ouest), Membre invité, UMR 8164 (CNRS, Lille3), Conseillère scientifique auprès du Centre National des Lettres (Paris) nous présente le 16 juin à 14h30 à la salle de conférences de la Maison de l’Archéologie
« De la femme à l’enfant : maternité et petite enfance en Egypte ancienne ».

La maternité a toujours été, de tout temps et de toute culture, une étape fondamentalement importante. Souhaitée pour de diverses raisons, la maternité pouvait cependant ne pas être voulue, tant pour des raisons de confort, de santé que pour des raisons moins avouables ou encore, professionnelles. Les anciennes Egyptiennes avaient donc recours à de nombreuses prescriptions magico-médicales destinées à apporter une solution à leurs préoccupations de fécondité, de stérilité ou de contraception et des tests de grossesse avaient même été mis au point. Les temps de la grossesse et de la naissance, à haut risque tant pour la mère que pour l’enfant, étaient également placés sous la protection de nombreuses divinités. La seconde partie de la conférence s’attachera au thème de la petite enfance en Egypte ancienne, avec le statut complexe de l’enfant que l’on connaît essentiellement au travers des sources archéologiques et iconographiques.

Posted in Archives, Conférences. Commentaires fermés sur Conférence 16 juin 2018 »

Conférence 17 mars 2018

Laurent Coulon (directeur d’études à l’EPHE, Paris Sciences et Lettres, Paris) nous présente le 17 mars 2018 dans la salle de conférences de la Maison de l’Archéologie à 14h30 :La Cachette de Karnak et sa contribution à notre connaissance des prêtres thébains du Ier millénaire av. J.-C.

L’extraordinaire découverte réalisée par Georges Legrain entre 1903 et 1907 dans la cour du septième pylône du temple d’Amon-Rê, la « Cachette de Karnak », a permis de connaître, à travers leurs statues, des centaines de prêtres dont la plupart ont été actifs pendant le Ier millénaire avant J.-C. L’étude des inscriptions gravées sur ces monuments permet de reconstituer des généalogies sur plusieurs décennies et de mettre en évidence l’emprise de certaines familles sur la gestion des cultes locaux comme de mieux cerner certains aspects de la dévotion envers Amon ou Osiris à Thèbes.

La fouille de la Cachette de Karnak en 1904. © Archives Lacau. Centre Wladimir Golenischeff, EPHE, PSL.

Posted in Archives, Conférences. Commentaires fermés sur Conférence 17 mars 2018 »